I Love Ustica

Chemin de la Côte Nord

Index de l'article

L'itinéraire commence à la Place de la Mairie, en direction de la «Tramontana»; après une centaine de mètres, la route bifurque à la hauteur d'un petit immeuble, récemment rénové, qui indiquait l'une des limites que les prisonniers ne devaient pas dépasser. Sur le mur de droite, vous remarquerez une plaque de marbre posée suite à la visite du roi Vittorio Emanuele III et de la reine Elena le 13 mai 1906 pour commémorer leur visite qui visait à apporter le réconfort à la population locale après un grave tremblement de terre.
En prenant la route pavée de droite, le long d’un grand mur de pierres, vous trouverez à votre droite une autre route pavée qui mène à la «Falconiera»; continuez tout droit pour la suite de notre parcours. Après quelques pas, votre attention sera attirée sur la droite par la belle vue de la «Cala Giaconi» et de l’impressionnante falaise qui la surplombe. De là, vous avez une vue très claire de l'intérieur du cratère dont le sommet volcanique est la colline de la «Falconiera». Récemment, un parc splendide a été construit sur l'esplanade.
Après le virage, vous verrez une petite chapelle en pierre, dédiée à la Vierge Marie, qui a été construite au XIXe siècle par un habitant à l'endroit où se dressait autrefois une guérite d’observation. De même, à partir de là, vous pourrez admirer le magnifique panorama de la côte nord de l'île. Sur la gauche, vous verrez le petit cimetière qui comprend le cimetière arabe où ont été enterrés des Libyens déportés entre 1911 et 1915 lors de la répression fasciste en Libye ; ils moururent à cause des conditions de vie précaires auxquelles ils furent soumis et, parmi eux, se trouvent également des chefs et des dignitaires libyens.
En continuant le parcours, vous verrez le port secondaire réalisé pour permettre l’amarrage des bateaux lorsque les vents soufflent depuis le sud. Sur la droite, vous remarquerez le «Scoglio del Sacramento» connu pour sa forme particulière. Plus en avant se trouve le «Gorgo Maltese» récemment rénové et autrefois utilisé pour la collecte des eaux de pluie. Il a également été utilisé par les Romains comme en témoignent les vestiges d’époque romaine tardive trouvés à l'intérieur.
Plus en avant, vers la pointe la plus septentrionale de l'île, se trouve l’important site archéologique du village préhistorique des «Faraglioni», pour les experts l'un des monuments les plus importants de l'Âge du Bronze Moyen (1400-1200 BC) encore existant autour de la Méditerranée. À ce jour, l'accès n'a malheureusement pas été réglementé et, par conséquent, les locaux sont fermés au public.


En prenant la route qui longe la zone du site archéologique, on arrive à une bifurcation: sur la gauche, la route se connecte à la route de la «Tramontana»; sur la droite, par contre, un chemin de terre battue vous mènera sur la côte de la «Punticedda». De là, vous pourrez rejoindre à la nage le rocher «Faraglione della Colombaia». Un peu plus en avant, un autre chemin mène aux criques de galets du «Corruggio», avec des cavités appelées «Grotticelle» (petites grottes). En continuant, il y a un petit canyon sculpté par l'eau de pluie, le «Curruggio», signifiant «petit canal de drainage», qui est aussi une autre voie d'accès aux criques. Un chemin de terre battue et des marches en ciment mènent à la mer, à un petit point de baignade appelé «Tri Petri» (Trois Pierres).
En continuant, sur la gauche, le sentier mène au «Gorgo Salato», une dépression naturelle entourée par un mur de pierres, qui recueille et filtre de façon naturelle l'eau de pluie de la campagne environnante. L'adjectif «salé» est dû au sel de mer transporté dans l’air et qui s’y dépose lorsque le mistral souffle fort. Dans cette mare vivent les derniers crapauds de l’île et un grand nombre d’oiseaux, ce qui rend le site très intéressant pour l'étude et la photographie de beaucoup d'espèces de migrateurs pendant les diverses saisons. Enfin, la grande quantité de tuiles brisées que l'on trouve à proximité suggère la présence d'un bâtiment romain probablement spécialisé dans la fabrication de tuiles. Parmi tous les bassins de récolte d’eau de l’île, le «Gorgo» est le seul qui n’a pas été creusé par l'homme, lequel a toujours eu besoin d'accumuler l'eau de pluie en raison de l’absence totale de sources naturelles.

VISIT USTICA SU YOU TUBE

 

Ustica è un'isola magica, un luogo unico in cui natura, mare e cultura, convivono per darti la tua vacanza da sogno in Sicilia.

Scopri in anteprima i luoghi, il calore e l'ospitalità di quest'isola affascinante iscirvendoti al canale ufficiale di Visit Ustica su Yout Tube; o rivivi ogni volta che lo desideri paesaggi ed emozioni della tua vacanza sull'isola di Ustica.